Le train des orphelins

Forum teste pour mes forums
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Il s'agit d'un forum test pour mes autres forums
Si vous prenez une création sur ce forum créditez absolument : Chantalch

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Le Train Des Orphelins - Que l'horreur commence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Connie Britton
Admin
avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 28/12/2014
Age : 25

MessageSujet: Le Train Des Orphelins - Que l'horreur commence    Mar 13 Jan - 19:30

Le Train Des Orphelins
(prévert) ▽ Tout simplement des nuages Qui crèvent comme des chiens Des chiens qui disparaissent Au fil de l'eau sur Brest Et vont pourrir au loin Au loin très loin de Brest Dont il ne reste rien. 
«New York 1929 – Le géant de fer s’avance sur les railles à toute vapeur, il file comme le vent et siffle lorsqu’il entre en gare. « Le train des orphelins vient d’arriver en gare.» cri l’un des maîtres de gare. Les enfants de tous âges s’entassent sur le quai de gare. Ces enfants ont des parents qui sont arrivés clandestinement dans les rues de New York fuyant leur pays. Les parents inconsolable et impuissant regardent leur enfant partir au loin. Personne ne sait où leurs enfants seront envoyés. Mais le train siffle trois coups et quitte la gare de New York.

C’est en roulant à vive allure que le train des orphelins quitte l’état et roule durant plusieurs heures et fait
plusieurs arrêts laissant débarquer dans différentes villes des orphelins. Séparent des familles entières. Les enfants entendent le vent glacial qui frappe contre les vitres, tout le monde s’entasse comme du bétail dans les wagons. La cheminée laisse s’échapper de la fumer et lorsque le train arrive près d’une gare il fait sonner son sifflet.

Ils se croient tous dans un vrai film d’horreur. Les derniers enfants tous des filles s'entassent dans le dernier wagon du train. Il fait noir et froid, le géant de métal craque sous les coups de vent. Une atmosphère étrange reine dans les wagons dont une odeur étrange. Une fillette s'exclame : « Sa sans la chair brûlée et la mort.»

Cette jeune fille de 13 ans aux longs cheveux blonds vient de voir sa soeur débarquer au dernier arrêt... Et elle ne sait pas ce que le destin lui réserve comme fin d'histoire...»

«Certains enfants sont réduits à l'esclavage, d'autres trouvent une bonne famille et d'autres comme les 14 petites filles qu'ils restent dans le dernier wagon aura un destin tout à fait étrange.»

« Salem 1929- Le train amorce son dernier arrêt. Une vieille femme blonde tout de noire vêtue avec un grand chapeau noir pointu, attend le train, debout droite comme personne,  personne d'autre n'attend le train des orphelins avec autant d'impatience. Une fois arrêter le contrôleur du train ouvre la grande porte du Wagon.

Les 14 jeunes filles toutes plus belles l'une que les autres suivent en fille Miss Langdon qui les semble les envouter, car aucune ne parle, n'y a ne réagit à quoi que ce soit. Elle marche en silence vers un grand manoir aux allures gothique qui semble être sorties tout droit du passé et être restées figées dans le temps. Sur le perron trois chats noirs qui s'enfuit à l'arrivée des jeunes femmes semblait les observer dès qu'elles avaient tourné le coin.

Miss Langdon les envoyait à la douche et leur donna un grand chapeau noir et une tenue approprié c'est-à-dire jupe noire , escarpin noir et chemisier blanc. Les jeunes femmes doivent porter absolument cette tenue tant qu'elles seront sous la protection de Miss Langdon... »

« Qui est donc cette femme blonde, qu'est-ce qui se cache dans cet étrange manoir ? Pourquoi les rues de la ville de Salem ne sont plus sûr le soir ? Vous avez entendu parler des histoires de sorcières et de bûcher et bien à Salem dans les année 1600 et bien en 1929 l'histoire n'est pas vraiment changée. Et si les sorcières dominaient le peuple . Comment sera l'avenir à vous de le découvrir en faisait l'aventure du train des orphelins avec nous.»

▲ Chantalch
(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtes-tdo.forumbasque.com
Connie Britton
Admin
avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 28/12/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Le Train Des Orphelins - Que l'horreur commence    Mar 13 Jan - 19:48



Langdon School


C'était un grand vaisseau taillé dans l'or massif: Ses mâts touchaient l'azur, sur des mers inconnues; La cyprine d'amour, cheveux épars, chairs nues,
S'étalait à sa proue, au soleil excessif. Mais il vint une nuit frapper le grand écueil Dans l'océan trompeur où chantait la sirène, Et le naufrage horrible inclina sa carène Aux profondeurs du gouffre, immuable cercueil.
Ce fut un Vaisseau d'Or, dont les flancs diaphanes Révélaient des trésors que les marins profanes, Dégoût, haine et névrose, entre eux ont disputés.
Que reste-t-il de lui dans la tempête brève ? Qu'est devenu mon coeur, navire déserté? Hélas! Il a sombré dans l'abîme du rêve!
C'était un grand vaisseau taillé dans l'or massif: Ses mâts touchaient l'azur, sur des mers inconnues; La cyprine d'amour, cheveux épars, chairs nues,
S'étalait à sa proue, au soleil excessif. Mais il vint une nuit frapper le grand écueil Dans l'océan trompeur où chantait la sirène, Et le naufrage horrible inclina sa carène Aux profondeurs du gouffre, immuable cercueil.
Ce fut un Vaisseau d'Or, dont les flancs diaphanes Révélaient des trésors que les marins profanes, Dégoût, haine et névrose, entre eux ont disputés.
Que reste-t-il de lui dans la tempête brève ? Qu'est devenu mon coeur, navire déserté? Hélas! Il a sombré dans l'abîme du rêve!
C'était un grand vaisseau taillé dans l'or massif: Ses mâts touchaient l'azur, sur des mers inconnues; La cyprine d'amour, cheveux épars, chairs nues,
S'étalait à sa proue, au soleil excessif. Mais il vint une nuit frapper le grand écueil Dans l'océan trompeur où chantait la sirène, Et le naufrage horrible inclina sa carène Aux profondeurs du gouffre, immuable cercueil.
Ce fut un Vaisseau d'Or, dont les flancs diaphanes Révélaient des trésors que les marins profanes, Dégoût, haine et névrose, entre eux ont disputés.
Que reste-t-il de lui dans la tempête brève ? Qu'est devenu mon coeur, navire déserté? Hélas! Il a sombré dans l'abîme du rêve!
C'était un grand vaisseau taillé dans l'or massif: Ses mâts touchaient l'azur, sur des mers inconnues; La cyprine d'amour, cheveux épars, chairs nues,
S'étalait à sa proue, au soleil excessif. Mais il vint une nuit frapper le grand écueil Dans l'océan trompeur où chantait la sirène, Et le naufrage horrible inclina sa carène Aux profondeurs du gouffre, immuable cercueil.
Ce fut un Vaisseau d'Or, dont les flancs diaphanes Révélaient des trésors que les marins profanes, Dégoût, haine et névrose, entre eux ont disputés.
Que reste-t-il de lui dans la tempête brève ? Qu'est devenu mon coeur, navire déserté? Hélas! Il a sombré dans l'abîme du rêve!

Code ▲ RomieFeather


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtes-tdo.forumbasque.com
Connie Britton
Admin
avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 28/12/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Le Train Des Orphelins - Que l'horreur commence    Mar 13 Jan - 19:48



Les Professeurs


C'était un grand vaisseau taillé dans l'or massif: Ses mâts touchaient l'azur, sur des mers inconnues; La cyprine d'amour, cheveux épars, chairs nues,
S'étalait à sa proue, au soleil excessif. Mais il vint une nuit frapper le grand écueil Dans l'océan trompeur où chantait la sirène, Et le naufrage horrible inclina sa carène Aux profondeurs du gouffre, immuable cercueil.
Ce fut un Vaisseau d'Or, dont les flancs diaphanes Révélaient des trésors que les marins profanes, Dégoût, haine et névrose, entre eux ont disputés.
Que reste-t-il de lui dans la tempête brève ? Qu'est devenu mon coeur, navire déserté? Hélas! Il a sombré dans l'abîme du rêve!
C'était un grand vaisseau taillé dans l'or massif: Ses mâts touchaient l'azur, sur des mers inconnues; La cyprine d'amour, cheveux épars, chairs nues,
S'étalait à sa proue, au soleil excessif. Mais il vint une nuit frapper le grand écueil Dans l'océan trompeur où chantait la sirène, Et le naufrage horrible inclina sa carène Aux profondeurs du gouffre, immuable cercueil.
Ce fut un Vaisseau d'Or, dont les flancs diaphanes Révélaient des trésors que les marins profanes, Dégoût, haine et névrose, entre eux ont disputés.
Que reste-t-il de lui dans la tempête brève ? Qu'est devenu mon coeur, navire déserté? Hélas! Il a sombré dans l'abîme du rêve!
C'était un grand vaisseau taillé dans l'or massif: Ses mâts touchaient l'azur, sur des mers inconnues; La cyprine d'amour, cheveux épars, chairs nues,
S'étalait à sa proue, au soleil excessif. Mais il vint une nuit frapper le grand écueil Dans l'océan trompeur où chantait la sirène, Et le naufrage horrible inclina sa carène Aux profondeurs du gouffre, immuable cercueil.
Ce fut un Vaisseau d'Or, dont les flancs diaphanes Révélaient des trésors que les marins profanes, Dégoût, haine et névrose, entre eux ont disputés.
Que reste-t-il de lui dans la tempête brève ? Qu'est devenu mon coeur, navire déserté? Hélas! Il a sombré dans l'abîme du rêve!
C'était un grand vaisseau taillé dans l'or massif: Ses mâts touchaient l'azur, sur des mers inconnues; La cyprine d'amour, cheveux épars, chairs nues,
S'étalait à sa proue, au soleil excessif. Mais il vint une nuit frapper le grand écueil Dans l'océan trompeur où chantait la sirène, Et le naufrage horrible inclina sa carène Aux profondeurs du gouffre, immuable cercueil.
Ce fut un Vaisseau d'Or, dont les flancs diaphanes Révélaient des trésors que les marins profanes, Dégoût, haine et névrose, entre eux ont disputés.
Que reste-t-il de lui dans la tempête brève ? Qu'est devenu mon coeur, navire déserté? Hélas! Il a sombré dans l'abîme du rêve!

Code ▲ RomieFeather


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtes-tdo.forumbasque.com
Connie Britton
Admin
avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 28/12/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Le Train Des Orphelins - Que l'horreur commence    Mar 13 Jan - 19:49



La prophétie des orphelines


C'était un grand vaisseau taillé dans l'or massif: Ses mâts touchaient l'azur, sur des mers inconnues; La cyprine d'amour, cheveux épars, chairs nues,
S'étalait à sa proue, au soleil excessif. Mais il vint une nuit frapper le grand écueil Dans l'océan trompeur où chantait la sirène, Et le naufrage horrible inclina sa carène Aux profondeurs du gouffre, immuable cercueil.
Ce fut un Vaisseau d'Or, dont les flancs diaphanes Révélaient des trésors que les marins profanes, Dégoût, haine et névrose, entre eux ont disputés.
Que reste-t-il de lui dans la tempête brève ? Qu'est devenu mon coeur, navire déserté? Hélas! Il a sombré dans l'abîme du rêve!
C'était un grand vaisseau taillé dans l'or massif: Ses mâts touchaient l'azur, sur des mers inconnues; La cyprine d'amour, cheveux épars, chairs nues,
S'étalait à sa proue, au soleil excessif. Mais il vint une nuit frapper le grand écueil Dans l'océan trompeur où chantait la sirène, Et le naufrage horrible inclina sa carène Aux profondeurs du gouffre, immuable cercueil.
Ce fut un Vaisseau d'Or, dont les flancs diaphanes Révélaient des trésors que les marins profanes, Dégoût, haine et névrose, entre eux ont disputés.
Que reste-t-il de lui dans la tempête brève ? Qu'est devenu mon coeur, navire déserté? Hélas! Il a sombré dans l'abîme du rêve!
C'était un grand vaisseau taillé dans l'or massif: Ses mâts touchaient l'azur, sur des mers inconnues; La cyprine d'amour, cheveux épars, chairs nues,
S'étalait à sa proue, au soleil excessif. Mais il vint une nuit frapper le grand écueil Dans l'océan trompeur où chantait la sirène, Et le naufrage horrible inclina sa carène Aux profondeurs du gouffre, immuable cercueil.
Ce fut un Vaisseau d'Or, dont les flancs diaphanes Révélaient des trésors que les marins profanes, Dégoût, haine et névrose, entre eux ont disputés.
Que reste-t-il de lui dans la tempête brève ? Qu'est devenu mon coeur, navire déserté? Hélas! Il a sombré dans l'abîme du rêve!
C'était un grand vaisseau taillé dans l'or massif: Ses mâts touchaient l'azur, sur des mers inconnues; La cyprine d'amour, cheveux épars, chairs nues,
S'étalait à sa proue, au soleil excessif. Mais il vint une nuit frapper le grand écueil Dans l'océan trompeur où chantait la sirène, Et le naufrage horrible inclina sa carène Aux profondeurs du gouffre, immuable cercueil.
Ce fut un Vaisseau d'Or, dont les flancs diaphanes Révélaient des trésors que les marins profanes, Dégoût, haine et névrose, entre eux ont disputés.
Que reste-t-il de lui dans la tempête brève ? Qu'est devenu mon coeur, navire déserté? Hélas! Il a sombré dans l'abîme du rêve!

Code ▲ RomieFeather


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtes-tdo.forumbasque.com
Connie Britton
Admin
avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 28/12/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Le Train Des Orphelins - Que l'horreur commence    Mar 13 Jan - 19:49



Constance Langdon alias Miss Langdon


C'était un grand vaisseau taillé dans l'or massif: Ses mâts touchaient l'azur, sur des mers inconnues; La cyprine d'amour, cheveux épars, chairs nues,
S'étalait à sa proue, au soleil excessif. Mais il vint une nuit frapper le grand écueil Dans l'océan trompeur où chantait la sirène, Et le naufrage horrible inclina sa carène Aux profondeurs du gouffre, immuable cercueil.
Ce fut un Vaisseau d'Or, dont les flancs diaphanes Révélaient des trésors que les marins profanes, Dégoût, haine et névrose, entre eux ont disputés.
Que reste-t-il de lui dans la tempête brève ? Qu'est devenu mon coeur, navire déserté? Hélas! Il a sombré dans l'abîme du rêve!
C'était un grand vaisseau taillé dans l'or massif: Ses mâts touchaient l'azur, sur des mers inconnues; La cyprine d'amour, cheveux épars, chairs nues,
S'étalait à sa proue, au soleil excessif. Mais il vint une nuit frapper le grand écueil Dans l'océan trompeur où chantait la sirène, Et le naufrage horrible inclina sa carène Aux profondeurs du gouffre, immuable cercueil.
Ce fut un Vaisseau d'Or, dont les flancs diaphanes Révélaient des trésors que les marins profanes, Dégoût, haine et névrose, entre eux ont disputés.
Que reste-t-il de lui dans la tempête brève ? Qu'est devenu mon coeur, navire déserté? Hélas! Il a sombré dans l'abîme du rêve!
C'était un grand vaisseau taillé dans l'or massif: Ses mâts touchaient l'azur, sur des mers inconnues; La cyprine d'amour, cheveux épars, chairs nues,
S'étalait à sa proue, au soleil excessif. Mais il vint une nuit frapper le grand écueil Dans l'océan trompeur où chantait la sirène, Et le naufrage horrible inclina sa carène Aux profondeurs du gouffre, immuable cercueil.
Ce fut un Vaisseau d'Or, dont les flancs diaphanes Révélaient des trésors que les marins profanes, Dégoût, haine et névrose, entre eux ont disputés.
Que reste-t-il de lui dans la tempête brève ? Qu'est devenu mon coeur, navire déserté? Hélas! Il a sombré dans l'abîme du rêve!
C'était un grand vaisseau taillé dans l'or massif: Ses mâts touchaient l'azur, sur des mers inconnues; La cyprine d'amour, cheveux épars, chairs nues,
S'étalait à sa proue, au soleil excessif. Mais il vint une nuit frapper le grand écueil Dans l'océan trompeur où chantait la sirène, Et le naufrage horrible inclina sa carène Aux profondeurs du gouffre, immuable cercueil.
Ce fut un Vaisseau d'Or, dont les flancs diaphanes Révélaient des trésors que les marins profanes, Dégoût, haine et névrose, entre eux ont disputés.
Que reste-t-il de lui dans la tempête brève ? Qu'est devenu mon coeur, navire déserté? Hélas! Il a sombré dans l'abîme du rêve!

Code ▲ RomieFeather


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtes-tdo.forumbasque.com
Connie Britton
Admin
avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 28/12/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Le Train Des Orphelins - Que l'horreur commence    Mar 13 Jan - 19:50



Grumpy Evils Make Great Friends


C'était un grand vaisseau taillé dans l'or massif: Ses mâts touchaient l'azur, sur des mers inconnues; La cyprine d'amour, cheveux épars, chairs nues,
S'étalait à sa proue, au soleil excessif. Mais il vint une nuit frapper le grand écueil Dans l'océan trompeur où chantait la sirène, Et le naufrage horrible inclina sa carène Aux profondeurs du gouffre, immuable cercueil.
Ce fut un Vaisseau d'Or, dont les flancs diaphanes Révélaient des trésors que les marins profanes, Dégoût, haine et névrose, entre eux ont disputés.
Que reste-t-il de lui dans la tempête brève ? Qu'est devenu mon coeur, navire déserté? Hélas! Il a sombré dans l'abîme du rêve!
C'était un grand vaisseau taillé dans l'or massif: Ses mâts touchaient l'azur, sur des mers inconnues; La cyprine d'amour, cheveux épars, chairs nues,
S'étalait à sa proue, au soleil excessif. Mais il vint une nuit frapper le grand écueil Dans l'océan trompeur où chantait la sirène, Et le naufrage horrible inclina sa carène Aux profondeurs du gouffre, immuable cercueil.
Ce fut un Vaisseau d'Or, dont les flancs diaphanes Révélaient des trésors que les marins profanes, Dégoût, haine et névrose, entre eux ont disputés.
Que reste-t-il de lui dans la tempête brève ? Qu'est devenu mon coeur, navire déserté? Hélas! Il a sombré dans l'abîme du rêve!
C'était un grand vaisseau taillé dans l'or massif: Ses mâts touchaient l'azur, sur des mers inconnues; La cyprine d'amour, cheveux épars, chairs nues,
S'étalait à sa proue, au soleil excessif. Mais il vint une nuit frapper le grand écueil Dans l'océan trompeur où chantait la sirène, Et le naufrage horrible inclina sa carène Aux profondeurs du gouffre, immuable cercueil.
Ce fut un Vaisseau d'Or, dont les flancs diaphanes Révélaient des trésors que les marins profanes, Dégoût, haine et névrose, entre eux ont disputés.
Que reste-t-il de lui dans la tempête brève ? Qu'est devenu mon coeur, navire déserté? Hélas! Il a sombré dans l'abîme du rêve!
C'était un grand vaisseau taillé dans l'or massif: Ses mâts touchaient l'azur, sur des mers inconnues; La cyprine d'amour, cheveux épars, chairs nues,
S'étalait à sa proue, au soleil excessif. Mais il vint une nuit frapper le grand écueil Dans l'océan trompeur où chantait la sirène, Et le naufrage horrible inclina sa carène Aux profondeurs du gouffre, immuable cercueil.
Ce fut un Vaisseau d'Or, dont les flancs diaphanes Révélaient des trésors que les marins profanes, Dégoût, haine et névrose, entre eux ont disputés.
Que reste-t-il de lui dans la tempête brève ? Qu'est devenu mon coeur, navire déserté? Hélas! Il a sombré dans l'abîme du rêve!

Code ▲ RomieFeather


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtes-tdo.forumbasque.com
Connie Britton
Admin
avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 28/12/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Le Train Des Orphelins - Que l'horreur commence    Mar 13 Jan - 19:50


Magie Blanche.
(ChantalCH) ▽ Sous le règne de uc et de uc
« Future petite sorcière blanche ou future petit sorcier blanc soit le ou la bienvenue parmi le clan de la magie blanche si tu les loyaux au clan du bien. Si tu veux avec tes pouvoirs aider les gens et ne pas leur faire du mal. Si tu leur fais du mal c’est bien sur involontairement. Tu as le cœur sur la main et tu es toujours là pour aidé la veuve et l’orphelin. Même si tu n’as rien à manger a par un bout de pain moisi dû le donnerais à un mendiant pour ne pas qu’il ne meurt de faim. Bref tu es un bon sorcier et une bonne sorcière, peut-être par la plus forte ou le plus fort, mais cela ne te dérange pas du tout. Tu n’es pas du genre à te vanter comme le clan de la magie noire qui rêve toujours d’être le plus puissant. Tu n’es pas du genre à vouloir séduire tout le monde comme le clan de la magie rouge. Bref tu es une petite sorcière ou un petit sorcier bien ordinaire qui veut que le bien autour de lui.»

« Le clan de la magie blanche est gouverné par une très grande sorcière leur suprême et en poste depuis X années et sera encore en poste pendant un bout. Car elle est dans la fleur de l'âge. C'est la plus jeune sorcière à avoir régné sur ce clan depuis la naissance de la magie Blanche. Elle est à la tête de ce clan avec comme sous suprême Uc. Le clan est très respecté par tous les clans. Il a comme clan ennemi le clan de la magie Noire bien sur. Qui est toujours en guerre depuis leur création. un mage blanc ne pourra jamais bien s'entendre avec un mage noir.»

▲ ChantalCH
(c) AMIANTE


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtes-tdo.forumbasque.com
Connie Britton
Admin
avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 28/12/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Le Train Des Orphelins - Que l'horreur commence    Mar 13 Jan - 19:51


Magie Noir
(Chantalch) ▽ Sous le reigne de Maléfique Sarah Gilbert et de sa soeur Casiopé Céleste Gilbert 
"Je suis esclave de l'Époux infernal, celui qui a perdu les vierges folles. C'est bien ce démon-là. Ce n'est pas un spectre, ce n'est pas un fantôme. Mais moi qui ai perdu la sagesse, qui suis damnée et morte au monde, — on ne me tuera pas ! — Comment vous le décrire ! Je ne sais même plus parler. Je suis en deuil, je pleure, j'ai peur. Un peu de fraîcheur, Seigneur, si vous voulez, si vous voulez bien ! " Je suis veuve... — J'étais veuve... — mais oui, j'ai été bien sérieuse jadis, et je ne suis pas née pour devenir squelette !... — Lui était presque un enfant... Ses délicatesses mystérieuses m'avaient séduite. J'ai oublié tout mon devoir humain pour le suivre. Quelle vie ! La vraie vie est absente. Nous ne sommes pas au monde. Je vais où il va, il le faut. Et souvent il s'emporte contre moi, moi, la pauvre âme. Le Démon ! — C'est un Démon, vous savez, ce n'est pas un homme. "Il dit : "Je n'aime pas les femmes. L'amour est à réinventer, on le sait. Elles ne peuvent plus que vouloir un position assurée. La position gagnée, cœur et beauté sont mis de côté : il ne reste que froid dédain, l'aliment du mariage, aujourd'hui. Ou bien je vois des femmes, avec les signes du bonheur, dont, moi, j'aurais pu faire de bonnes camarades, dévorées tout d'abord par des brutes sensibles comme des bûchers..." "Je l'écoute faisant de l'infamie une gloire, de la cruauté un charme : "Je suis de race lointaine : mes pères étaient Scandinaves : ils se perçaient les côtes, buvaient leur sang. — Je me ferai des entailles par tout le corps, je me tatouerai, je veux devenir hideux comme un Mongol : tu verras, je hurlerai dans les rues. Je veux devenir bien fou de rage. Ne me montre jamais de bijoux, je ramperais et me tordrais sur le tapis. Ma richesse, je la voudrais tachée de sang partout. Jamais je ne travaillerai..." Plusieurs nuits, son démon me saisissant, nous roulions, je luttais avec lui ! — Les nuits, souvent, ivre, il se poste dans des rues ou dans des maisons, pour m'épouvanter mortellement. — "On me coupera vraiment le cou ; ce sera dégoûtant. "Oh ! ces jours où il veut marcher avec l'air du crime ! ▲ RIMBAUD
(c) AMIANTE


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtes-tdo.forumbasque.com
Connie Britton
Admin
avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 28/12/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Le Train Des Orphelins - Que l'horreur commence    Mar 13 Jan - 19:52


Magie Rouge.
(ChantalCH) ▽ Sous le reigne de uc et de uc 
"Je suis esclave de l'Époux infernal, celui qui a perdu les vierges folles. C'est bien ce démon-là. Ce n'est pas un spectre, ce n'est pas un fantôme. Mais moi qui ai perdu la sagesse, qui suis damnée et morte au monde, — on ne me tuera pas ! — Comment vous le décrire ! Je ne sais même plus parler. Je suis en deuil, je pleure, j'ai peur. Un peu de fraîcheur, Seigneur, si vous voulez, si vous voulez bien ! " Je suis veuve... — J'étais veuve... — mais oui, j'ai été bien sérieuse jadis, et je ne suis pas née pour devenir squelette !... — Lui était presque un enfant... Ses délicatesses mystérieuses m'avaient séduite. J'ai oublié tout mon devoir humain pour le suivre. Quelle vie ! La vraie vie est absente. Nous ne sommes pas au monde. Je vais où il va, il le faut. Et souvent il s'emporte contre moi, moi, la pauvre âme. Le Démon ! — C'est un Démon, vous savez, ce n'est pas un homme. "Il dit : "Je n'aime pas les femmes. L'amour est à réinventer, on le sait. Elles ne peuvent plus que vouloir un position assurée. La position gagnée, cœur et beauté sont mis de côté : il ne reste que froid dédain, l'aliment du mariage, aujourd'hui. Ou bien je vois des femmes, avec les signes du bonheur, dont, moi, j'aurais pu faire de bonnes camarades, dévorées tout d'abord par des brutes sensibles comme des bûchers..." "Je l'écoute faisant de l'infamie une gloire, de la cruauté un charme : "Je suis de race lointaine : mes pères étaient Scandinaves : ils se perçaient les côtes, buvaient leur sang. — Je me ferai des entailles par tout le corps, je me tatouerai, je veux devenir hideux comme un Mongol : tu verras, je hurlerai dans les rues. Je veux devenir bien fou de rage. Ne me montre jamais de bijoux, je ramperais et me tordrais sur le tapis. Ma richesse, je la voudrais tachée de sang partout. Jamais je ne travaillerai..." Plusieurs nuits, son démon me saisissant, nous roulions, je luttais avec lui ! — Les nuits, souvent, ivre, il se poste dans des rues ou dans des maisons, pour m'épouvanter mortellement. — "On me coupera vraiment le cou ; ce sera dégoûtant. "Oh ! ces jours où il veut marcher avec l'air du crime ! ▲ RIMBAUD
(c) AMIANTE


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtes-tdo.forumbasque.com
Connie Britton
Admin
avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 28/12/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Le Train Des Orphelins - Que l'horreur commence    Mar 13 Jan - 19:52


Magie Bleu
(ChantalCH) ▽Sous le reigne de uc et de uc
"Je suis esclave de l'Époux infernal, celui qui a perdu les vierges folles. C'est bien ce démon-là. Ce n'est pas un spectre, ce n'est pas un fantôme. Mais moi qui ai perdu la sagesse, qui suis damnée et morte au monde, — on ne me tuera pas ! — Comment vous le décrire ! Je ne sais même plus parler. Je suis en deuil, je pleure, j'ai peur. Un peu de fraîcheur, Seigneur, si vous voulez, si vous voulez bien ! " Je suis veuve... — J'étais veuve... — mais oui, j'ai été bien sérieuse jadis, et je ne suis pas née pour devenir squelette !... — Lui était presque un enfant... Ses délicatesses mystérieuses m'avaient séduite. J'ai oublié tout mon devoir humain pour le suivre. Quelle vie ! La vraie vie est absente. Nous ne sommes pas au monde. Je vais où il va, il le faut. Et souvent il s'emporte contre moi, moi, la pauvre âme. Le Démon ! — C'est un Démon, vous savez, ce n'est pas un homme. "Il dit : "Je n'aime pas les femmes. L'amour est à réinventer, on le sait. Elles ne peuvent plus que vouloir un position assurée. La position gagnée, cœur et beauté sont mis de côté : il ne reste que froid dédain, l'aliment du mariage, aujourd'hui. Ou bien je vois des femmes, avec les signes du bonheur, dont, moi, j'aurais pu faire de bonnes camarades, dévorées tout d'abord par des brutes sensibles comme des bûchers..." "Je l'écoute faisant de l'infamie une gloire, de la cruauté un charme : "Je suis de race lointaine : mes pères étaient Scandinaves : ils se perçaient les côtes, buvaient leur sang. — Je me ferai des entailles par tout le corps, je me tatouerai, je veux devenir hideux comme un Mongol : tu verras, je hurlerai dans les rues. Je veux devenir bien fou de rage. Ne me montre jamais de bijoux, je ramperais et me tordrais sur le tapis. Ma richesse, je la voudrais tachée de sang partout. Jamais je ne travaillerai..." Plusieurs nuits, son démon me saisissant, nous roulions, je luttais avec lui ! — Les nuits, souvent, ivre, il se poste dans des rues ou dans des maisons, pour m'épouvanter mortellement. — "On me coupera vraiment le cou ; ce sera dégoûtant. "Oh ! ces jours où il veut marcher avec l'air du crime ! ▲ RIMBAUD
(c) AMIANTE


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtes-tdo.forumbasque.com
Connie Britton
Admin
avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 28/12/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Le Train Des Orphelins - Que l'horreur commence    Mar 13 Jan - 19:52


Magie Verte
(ChantalCH) ▽ sous le reigne de uc et de uc
"Je suis esclave de l'Époux infernal, celui qui a perdu les vierges folles. C'est bien ce démon-là. Ce n'est pas un spectre, ce n'est pas un fantôme. Mais moi qui ai perdu la sagesse, qui suis damnée et morte au monde, — on ne me tuera pas ! — Comment vous le décrire ! Je ne sais même plus parler. Je suis en deuil, je pleure, j'ai peur. Un peu de fraîcheur, Seigneur, si vous voulez, si vous voulez bien ! " Je suis veuve... — J'étais veuve... — mais oui, j'ai été bien sérieuse jadis, et je ne suis pas née pour devenir squelette !... — Lui était presque un enfant... Ses délicatesses mystérieuses m'avaient séduite. J'ai oublié tout mon devoir humain pour le suivre. Quelle vie ! La vraie vie est absente. Nous ne sommes pas au monde. Je vais où il va, il le faut. Et souvent il s'emporte contre moi, moi, la pauvre âme. Le Démon ! — C'est un Démon, vous savez, ce n'est pas un homme. "Il dit : "Je n'aime pas les femmes. L'amour est à réinventer, on le sait. Elles ne peuvent plus que vouloir un position assurée. La position gagnée, cœur et beauté sont mis de côté : il ne reste que froid dédain, l'aliment du mariage, aujourd'hui. Ou bien je vois des femmes, avec les signes du bonheur, dont, moi, j'aurais pu faire de bonnes camarades, dévorées tout d'abord par des brutes sensibles comme des bûchers..." "Je l'écoute faisant de l'infamie une gloire, de la cruauté un charme : "Je suis de race lointaine : mes pères étaient Scandinaves : ils se perçaient les côtes, buvaient leur sang. — Je me ferai des entailles par tout le corps, je me tatouerai, je veux devenir hideux comme un Mongol : tu verras, je hurlerai dans les rues. Je veux devenir bien fou de rage. Ne me montre jamais de bijoux, je ramperais et me tordrais sur le tapis. Ma richesse, je la voudrais tachée de sang partout. Jamais je ne travaillerai..." Plusieurs nuits, son démon me saisissant, nous roulions, je luttais avec lui ! — Les nuits, souvent, ivre, il se poste dans des rues ou dans des maisons, pour m'épouvanter mortellement. — "On me coupera vraiment le cou ; ce sera dégoûtant. "Oh ! ces jours où il veut marcher avec l'air du crime ! ▲ RIMBAUD
(c) AMIANTE


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtes-tdo.forumbasque.com
Connie Britton
Admin
avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 28/12/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Le Train Des Orphelins - Que l'horreur commence    Mar 13 Jan - 19:53



Grumpy Evils Make Great Friends


C'était un grand vaisseau taillé dans l'or massif: Ses mâts touchaient l'azur, sur des mers inconnues; La cyprine d'amour, cheveux épars, chairs nues,
S'étalait à sa proue, au soleil excessif. Mais il vint une nuit frapper le grand écueil Dans l'océan trompeur où chantait la sirène, Et le naufrage horrible inclina sa carène Aux profondeurs du gouffre, immuable cercueil.
Ce fut un Vaisseau d'Or, dont les flancs diaphanes Révélaient des trésors que les marins profanes, Dégoût, haine et névrose, entre eux ont disputés.
Que reste-t-il de lui dans la tempête brève ? Qu'est devenu mon coeur, navire déserté? Hélas! Il a sombré dans l'abîme du rêve!
C'était un grand vaisseau taillé dans l'or massif: Ses mâts touchaient l'azur, sur des mers inconnues; La cyprine d'amour, cheveux épars, chairs nues,
S'étalait à sa proue, au soleil excessif. Mais il vint une nuit frapper le grand écueil Dans l'océan trompeur où chantait la sirène, Et le naufrage horrible inclina sa carène Aux profondeurs du gouffre, immuable cercueil.
Ce fut un Vaisseau d'Or, dont les flancs diaphanes Révélaient des trésors que les marins profanes, Dégoût, haine et névrose, entre eux ont disputés.
Que reste-t-il de lui dans la tempête brève ? Qu'est devenu mon coeur, navire déserté? Hélas! Il a sombré dans l'abîme du rêve!
C'était un grand vaisseau taillé dans l'or massif: Ses mâts touchaient l'azur, sur des mers inconnues; La cyprine d'amour, cheveux épars, chairs nues,
S'étalait à sa proue, au soleil excessif. Mais il vint une nuit frapper le grand écueil Dans l'océan trompeur où chantait la sirène, Et le naufrage horrible inclina sa carène Aux profondeurs du gouffre, immuable cercueil.
Ce fut un Vaisseau d'Or, dont les flancs diaphanes Révélaient des trésors que les marins profanes, Dégoût, haine et névrose, entre eux ont disputés.
Que reste-t-il de lui dans la tempête brève ? Qu'est devenu mon coeur, navire déserté? Hélas! Il a sombré dans l'abîme du rêve!
C'était un grand vaisseau taillé dans l'or massif: Ses mâts touchaient l'azur, sur des mers inconnues; La cyprine d'amour, cheveux épars, chairs nues,
S'étalait à sa proue, au soleil excessif. Mais il vint une nuit frapper le grand écueil Dans l'océan trompeur où chantait la sirène, Et le naufrage horrible inclina sa carène Aux profondeurs du gouffre, immuable cercueil.
Ce fut un Vaisseau d'Or, dont les flancs diaphanes Révélaient des trésors que les marins profanes, Dégoût, haine et névrose, entre eux ont disputés.
Que reste-t-il de lui dans la tempête brève ? Qu'est devenu mon coeur, navire déserté? Hélas! Il a sombré dans l'abîme du rêve!

Code ▲ RomieFeather


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtes-tdo.forumbasque.com
Connie Britton
Admin
avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 28/12/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Le Train Des Orphelins - Que l'horreur commence    Mar 13 Jan - 19:53



Grumpy Evils Make Great Friends


C'était un grand vaisseau taillé dans l'or massif: Ses mâts touchaient l'azur, sur des mers inconnues; La cyprine d'amour, cheveux épars, chairs nues,
S'étalait à sa proue, au soleil excessif. Mais il vint une nuit frapper le grand écueil Dans l'océan trompeur où chantait la sirène, Et le naufrage horrible inclina sa carène Aux profondeurs du gouffre, immuable cercueil.
Ce fut un Vaisseau d'Or, dont les flancs diaphanes Révélaient des trésors que les marins profanes, Dégoût, haine et névrose, entre eux ont disputés.
Que reste-t-il de lui dans la tempête brève ? Qu'est devenu mon coeur, navire déserté? Hélas! Il a sombré dans l'abîme du rêve!
C'était un grand vaisseau taillé dans l'or massif: Ses mâts touchaient l'azur, sur des mers inconnues; La cyprine d'amour, cheveux épars, chairs nues,
S'étalait à sa proue, au soleil excessif. Mais il vint une nuit frapper le grand écueil Dans l'océan trompeur où chantait la sirène, Et le naufrage horrible inclina sa carène Aux profondeurs du gouffre, immuable cercueil.
Ce fut un Vaisseau d'Or, dont les flancs diaphanes Révélaient des trésors que les marins profanes, Dégoût, haine et névrose, entre eux ont disputés.
Que reste-t-il de lui dans la tempête brève ? Qu'est devenu mon coeur, navire déserté? Hélas! Il a sombré dans l'abîme du rêve!
C'était un grand vaisseau taillé dans l'or massif: Ses mâts touchaient l'azur, sur des mers inconnues; La cyprine d'amour, cheveux épars, chairs nues,
S'étalait à sa proue, au soleil excessif. Mais il vint une nuit frapper le grand écueil Dans l'océan trompeur où chantait la sirène, Et le naufrage horrible inclina sa carène Aux profondeurs du gouffre, immuable cercueil.
Ce fut un Vaisseau d'Or, dont les flancs diaphanes Révélaient des trésors que les marins profanes, Dégoût, haine et névrose, entre eux ont disputés.
Que reste-t-il de lui dans la tempête brève ? Qu'est devenu mon coeur, navire déserté? Hélas! Il a sombré dans l'abîme du rêve!
C'était un grand vaisseau taillé dans l'or massif: Ses mâts touchaient l'azur, sur des mers inconnues; La cyprine d'amour, cheveux épars, chairs nues,
S'étalait à sa proue, au soleil excessif. Mais il vint une nuit frapper le grand écueil Dans l'océan trompeur où chantait la sirène, Et le naufrage horrible inclina sa carène Aux profondeurs du gouffre, immuable cercueil.
Ce fut un Vaisseau d'Or, dont les flancs diaphanes Révélaient des trésors que les marins profanes, Dégoût, haine et névrose, entre eux ont disputés.
Que reste-t-il de lui dans la tempête brève ? Qu'est devenu mon coeur, navire déserté? Hélas! Il a sombré dans l'abîme du rêve!

Code ▲ RomieFeather


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtes-tdo.forumbasque.com
Connie Britton
Admin
avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 28/12/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Le Train Des Orphelins - Que l'horreur commence    Mar 13 Jan - 19:54



Grumpy Evils Make Great Friends


C'était un grand vaisseau taillé dans l'or massif: Ses mâts touchaient l'azur, sur des mers inconnues; La cyprine d'amour, cheveux épars, chairs nues,
S'étalait à sa proue, au soleil excessif. Mais il vint une nuit frapper le grand écueil Dans l'océan trompeur où chantait la sirène, Et le naufrage horrible inclina sa carène Aux profondeurs du gouffre, immuable cercueil.
Ce fut un Vaisseau d'Or, dont les flancs diaphanes Révélaient des trésors que les marins profanes, Dégoût, haine et névrose, entre eux ont disputés.
Que reste-t-il de lui dans la tempête brève ? Qu'est devenu mon coeur, navire déserté? Hélas! Il a sombré dans l'abîme du rêve!
C'était un grand vaisseau taillé dans l'or massif: Ses mâts touchaient l'azur, sur des mers inconnues; La cyprine d'amour, cheveux épars, chairs nues,
S'étalait à sa proue, au soleil excessif. Mais il vint une nuit frapper le grand écueil Dans l'océan trompeur où chantait la sirène, Et le naufrage horrible inclina sa carène Aux profondeurs du gouffre, immuable cercueil.
Ce fut un Vaisseau d'Or, dont les flancs diaphanes Révélaient des trésors que les marins profanes, Dégoût, haine et névrose, entre eux ont disputés.
Que reste-t-il de lui dans la tempête brève ? Qu'est devenu mon coeur, navire déserté? Hélas! Il a sombré dans l'abîme du rêve!
C'était un grand vaisseau taillé dans l'or massif: Ses mâts touchaient l'azur, sur des mers inconnues; La cyprine d'amour, cheveux épars, chairs nues,
S'étalait à sa proue, au soleil excessif. Mais il vint une nuit frapper le grand écueil Dans l'océan trompeur où chantait la sirène, Et le naufrage horrible inclina sa carène Aux profondeurs du gouffre, immuable cercueil.
Ce fut un Vaisseau d'Or, dont les flancs diaphanes Révélaient des trésors que les marins profanes, Dégoût, haine et névrose, entre eux ont disputés.
Que reste-t-il de lui dans la tempête brève ? Qu'est devenu mon coeur, navire déserté? Hélas! Il a sombré dans l'abîme du rêve!
C'était un grand vaisseau taillé dans l'or massif: Ses mâts touchaient l'azur, sur des mers inconnues; La cyprine d'amour, cheveux épars, chairs nues,
S'étalait à sa proue, au soleil excessif. Mais il vint une nuit frapper le grand écueil Dans l'océan trompeur où chantait la sirène, Et le naufrage horrible inclina sa carène Aux profondeurs du gouffre, immuable cercueil.
Ce fut un Vaisseau d'Or, dont les flancs diaphanes Révélaient des trésors que les marins profanes, Dégoût, haine et névrose, entre eux ont disputés.
Que reste-t-il de lui dans la tempête brève ? Qu'est devenu mon coeur, navire déserté? Hélas! Il a sombré dans l'abîme du rêve!

Code ▲ RomieFeather


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtes-tdo.forumbasque.com
Connie Britton
Admin
avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 28/12/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Le Train Des Orphelins - Que l'horreur commence    Mar 13 Jan - 19:54



Grumpy Evils Make Great Friends


C'était un grand vaisseau taillé dans l'or massif: Ses mâts touchaient l'azur, sur des mers inconnues; La cyprine d'amour, cheveux épars, chairs nues,
S'étalait à sa proue, au soleil excessif. Mais il vint une nuit frapper le grand écueil Dans l'océan trompeur où chantait la sirène, Et le naufrage horrible inclina sa carène Aux profondeurs du gouffre, immuable cercueil.
Ce fut un Vaisseau d'Or, dont les flancs diaphanes Révélaient des trésors que les marins profanes, Dégoût, haine et névrose, entre eux ont disputés.
Que reste-t-il de lui dans la tempête brève ? Qu'est devenu mon coeur, navire déserté? Hélas! Il a sombré dans l'abîme du rêve!
C'était un grand vaisseau taillé dans l'or massif: Ses mâts touchaient l'azur, sur des mers inconnues; La cyprine d'amour, cheveux épars, chairs nues,
S'étalait à sa proue, au soleil excessif. Mais il vint une nuit frapper le grand écueil Dans l'océan trompeur où chantait la sirène, Et le naufrage horrible inclina sa carène Aux profondeurs du gouffre, immuable cercueil.
Ce fut un Vaisseau d'Or, dont les flancs diaphanes Révélaient des trésors que les marins profanes, Dégoût, haine et névrose, entre eux ont disputés.
Que reste-t-il de lui dans la tempête brève ? Qu'est devenu mon coeur, navire déserté? Hélas! Il a sombré dans l'abîme du rêve!
C'était un grand vaisseau taillé dans l'or massif: Ses mâts touchaient l'azur, sur des mers inconnues; La cyprine d'amour, cheveux épars, chairs nues,
S'étalait à sa proue, au soleil excessif. Mais il vint une nuit frapper le grand écueil Dans l'océan trompeur où chantait la sirène, Et le naufrage horrible inclina sa carène Aux profondeurs du gouffre, immuable cercueil.
Ce fut un Vaisseau d'Or, dont les flancs diaphanes Révélaient des trésors que les marins profanes, Dégoût, haine et névrose, entre eux ont disputés.
Que reste-t-il de lui dans la tempête brève ? Qu'est devenu mon coeur, navire déserté? Hélas! Il a sombré dans l'abîme du rêve!
C'était un grand vaisseau taillé dans l'or massif: Ses mâts touchaient l'azur, sur des mers inconnues; La cyprine d'amour, cheveux épars, chairs nues,
S'étalait à sa proue, au soleil excessif. Mais il vint une nuit frapper le grand écueil Dans l'océan trompeur où chantait la sirène, Et le naufrage horrible inclina sa carène Aux profondeurs du gouffre, immuable cercueil.
Ce fut un Vaisseau d'Or, dont les flancs diaphanes Révélaient des trésors que les marins profanes, Dégoût, haine et névrose, entre eux ont disputés.
Que reste-t-il de lui dans la tempête brève ? Qu'est devenu mon coeur, navire déserté? Hélas! Il a sombré dans l'abîme du rêve!

Code ▲ RomieFeather


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtes-tdo.forumbasque.com
Connie Britton
Admin
avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 28/12/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Le Train Des Orphelins - Que l'horreur commence    Mar 13 Jan - 19:55



Grumpy Evils Make Great Friends


C'était un grand vaisseau taillé dans l'or massif: Ses mâts touchaient l'azur, sur des mers inconnues; La cyprine d'amour, cheveux épars, chairs nues,
S'étalait à sa proue, au soleil excessif. Mais il vint une nuit frapper le grand écueil Dans l'océan trompeur où chantait la sirène, Et le naufrage horrible inclina sa carène Aux profondeurs du gouffre, immuable cercueil.
Ce fut un Vaisseau d'Or, dont les flancs diaphanes Révélaient des trésors que les marins profanes, Dégoût, haine et névrose, entre eux ont disputés.
Que reste-t-il de lui dans la tempête brève ? Qu'est devenu mon coeur, navire déserté? Hélas! Il a sombré dans l'abîme du rêve!
C'était un grand vaisseau taillé dans l'or massif: Ses mâts touchaient l'azur, sur des mers inconnues; La cyprine d'amour, cheveux épars, chairs nues,
S'étalait à sa proue, au soleil excessif. Mais il vint une nuit frapper le grand écueil Dans l'océan trompeur où chantait la sirène, Et le naufrage horrible inclina sa carène Aux profondeurs du gouffre, immuable cercueil.
Ce fut un Vaisseau d'Or, dont les flancs diaphanes Révélaient des trésors que les marins profanes, Dégoût, haine et névrose, entre eux ont disputés.
Que reste-t-il de lui dans la tempête brève ? Qu'est devenu mon coeur, navire déserté? Hélas! Il a sombré dans l'abîme du rêve!
C'était un grand vaisseau taillé dans l'or massif: Ses mâts touchaient l'azur, sur des mers inconnues; La cyprine d'amour, cheveux épars, chairs nues,
S'étalait à sa proue, au soleil excessif. Mais il vint une nuit frapper le grand écueil Dans l'océan trompeur où chantait la sirène, Et le naufrage horrible inclina sa carène Aux profondeurs du gouffre, immuable cercueil.
Ce fut un Vaisseau d'Or, dont les flancs diaphanes Révélaient des trésors que les marins profanes, Dégoût, haine et névrose, entre eux ont disputés.
Que reste-t-il de lui dans la tempête brève ? Qu'est devenu mon coeur, navire déserté? Hélas! Il a sombré dans l'abîme du rêve!
C'était un grand vaisseau taillé dans l'or massif: Ses mâts touchaient l'azur, sur des mers inconnues; La cyprine d'amour, cheveux épars, chairs nues,
S'étalait à sa proue, au soleil excessif. Mais il vint une nuit frapper le grand écueil Dans l'océan trompeur où chantait la sirène, Et le naufrage horrible inclina sa carène Aux profondeurs du gouffre, immuable cercueil.
Ce fut un Vaisseau d'Or, dont les flancs diaphanes Révélaient des trésors que les marins profanes, Dégoût, haine et névrose, entre eux ont disputés.
Que reste-t-il de lui dans la tempête brève ? Qu'est devenu mon coeur, navire déserté? Hélas! Il a sombré dans l'abîme du rêve!

Code ▲ RomieFeather


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtes-tdo.forumbasque.com
Connie Britton
Admin
avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 28/12/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Le Train Des Orphelins - Que l'horreur commence    Mar 13 Jan - 19:55



Grumpy Evils Make Great Friends


C'était un grand vaisseau taillé dans l'or massif: Ses mâts touchaient l'azur, sur des mers inconnues; La cyprine d'amour, cheveux épars, chairs nues,
S'étalait à sa proue, au soleil excessif. Mais il vint une nuit frapper le grand écueil Dans l'océan trompeur où chantait la sirène, Et le naufrage horrible inclina sa carène Aux profondeurs du gouffre, immuable cercueil.
Ce fut un Vaisseau d'Or, dont les flancs diaphanes Révélaient des trésors que les marins profanes, Dégoût, haine et névrose, entre eux ont disputés.
Que reste-t-il de lui dans la tempête brève ? Qu'est devenu mon coeur, navire déserté? Hélas! Il a sombré dans l'abîme du rêve!
C'était un grand vaisseau taillé dans l'or massif: Ses mâts touchaient l'azur, sur des mers inconnues; La cyprine d'amour, cheveux épars, chairs nues,
S'étalait à sa proue, au soleil excessif. Mais il vint une nuit frapper le grand écueil Dans l'océan trompeur où chantait la sirène, Et le naufrage horrible inclina sa carène Aux profondeurs du gouffre, immuable cercueil.
Ce fut un Vaisseau d'Or, dont les flancs diaphanes Révélaient des trésors que les marins profanes, Dégoût, haine et névrose, entre eux ont disputés.
Que reste-t-il de lui dans la tempête brève ? Qu'est devenu mon coeur, navire déserté? Hélas! Il a sombré dans l'abîme du rêve!
C'était un grand vaisseau taillé dans l'or massif: Ses mâts touchaient l'azur, sur des mers inconnues; La cyprine d'amour, cheveux épars, chairs nues,
S'étalait à sa proue, au soleil excessif. Mais il vint une nuit frapper le grand écueil Dans l'océan trompeur où chantait la sirène, Et le naufrage horrible inclina sa carène Aux profondeurs du gouffre, immuable cercueil.
Ce fut un Vaisseau d'Or, dont les flancs diaphanes Révélaient des trésors que les marins profanes, Dégoût, haine et névrose, entre eux ont disputés.
Que reste-t-il de lui dans la tempête brève ? Qu'est devenu mon coeur, navire déserté? Hélas! Il a sombré dans l'abîme du rêve!
C'était un grand vaisseau taillé dans l'or massif: Ses mâts touchaient l'azur, sur des mers inconnues; La cyprine d'amour, cheveux épars, chairs nues,
S'étalait à sa proue, au soleil excessif. Mais il vint une nuit frapper le grand écueil Dans l'océan trompeur où chantait la sirène, Et le naufrage horrible inclina sa carène Aux profondeurs du gouffre, immuable cercueil.
Ce fut un Vaisseau d'Or, dont les flancs diaphanes Révélaient des trésors que les marins profanes, Dégoût, haine et névrose, entre eux ont disputés.
Que reste-t-il de lui dans la tempête brève ? Qu'est devenu mon coeur, navire déserté? Hélas! Il a sombré dans l'abîme du rêve!

Code ▲ RomieFeather


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtes-tdo.forumbasque.com
Connie Britton
Admin
avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 28/12/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Le Train Des Orphelins - Que l'horreur commence    Mar 13 Jan - 19:56



Saphir Mikaelson


Toi, oui toi, Je m’appelle Saphir Mikaelson, je suis née dans la ville de Salem. J’ai donc vu le jour un 20 décembre 1901, ce qui fait que j’ai maintenant 28 ans.  vous devez vous dire que c’est quand même assez jeune pour une Reine, alors sachez que je pratique la Magie Blanche, mais je ne suis pas la seule dans la famille puisque j’ai une soeur. En ce qui concerne ma personnalité, Je suis: ambitieuse, Entreprenante, Réfléchis et souriante, Mais je suis aussi du type: Compétitive, Jalouse, Rancunière, Sensible, impatiente, autoritaire et trop Franche. Je suis le genre de fille qui est généralement apprécier de tous le monde, j’ai mon côté mystérieux, mais je suis avant tout une reine suprême qui attend beaucoup de la part de ses sorcières et sorciers, je suis ne suis pas la seule à régner, Grâce à La sous reine suprême, je n’ai pas peur de dire combien j’ai confiance en elle et qu’elle m’est dévoué. Par contre je vous une haine au clan des Magie Noire, ont ne manque jamais de faire compétition et puis ont se vous une guerre qui ne se termine plus et ceux de mon clan qui ose me trahir se verront bannir de mon clan. En ce qui concerne mes pouvoirs, je suis en mesure de contrôler l’électricité, Je suis aussi en mesure de faire bouger les objets par la pensé. Je suis aussi en mesure de prendre l’apparence de l’animal de mon choix et pour finir je suis en mesure de contrôler la météo. Pour Terminer, Laura Vandervoort à bien entendu accepter de me prêter son visage et aussi une dernière chose, bien que je suis la reine suprême du clan de la Magie Blanche, je suis toujours autant dévoué à Miss Langdon et a la suprême des suprême qui s’est réincarner dans le corps d’un poupon.

Code ▲ RomieFeather


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtes-tdo.forumbasque.com
Connie Britton
Admin
avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 28/12/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Le Train Des Orphelins - Que l'horreur commence    Mar 13 Jan - 19:56



Margueritte Julia Simone


Toi, oui toi, Je m’appelle Margueritte Julia Simone, je suis née dans la ville de Salem. J’ai donc vu le jour un 3 Décembre 1904, ce qui fait que j’ai maintenant 25 ans. vous devez vous dire que c’est quand même assez jeune pour une Sous-Reine, alors sachez que je pratique la Magie Blanche. En ce qui concerne ma personnalité, Je suis: Drôle , Simple , Souriante , Généreuse, Mais je suis aussi du type:Gourmande , Sentimental , Timide , Franche. Je suis le genre de fille qui est généralement apprécier de tous le monde, j’ai mon côté mystérieux, mais je suis avant tout une sous reine, enfaite sous-suprême qui attend beaucoup de la part de ses sorcières et sorciers. Par contre je vous une haine au clan des Magie Noire, ont ne manque jamais de faire compétition et puis ont se vous une guerre qui ne se termine plus et ceux de mon clan qui ose me trahir se verront bannir de mon clan. En ce qui concerne mes pouvoirs, je suis en mesure de pouvoir, Je suis aussi en mesure de pouvoir. Je suis aussi en mesure de pouvoir et pour finir je suis en mesure de pouvir. Pour Terminer, Taylor Swift à bien entendu accepter de me prêter son visage et aussi une dernière chose, bien que je suis la sous-suprême du clan de la Magie Blanche, je suis toujours autant dévoué à Miss Langdon et a la suprême des suprême qui s’est réincarner dans le corps d’un poupon.

Code ▲ RomieFeather


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtes-tdo.forumbasque.com
Connie Britton
Admin
avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 28/12/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Le Train Des Orphelins - Que l'horreur commence    Mar 13 Jan - 19:56



Malefique Sarah Gilbert


Bonjour a vous tous mon nom est Malefique Sarah Gilbert. Je suis née à Salem et bien oui je suis bien une vrai Witch of Salem. Je suis âgée de 37 ans. je suis née le 15 juillet 1892. Je ne suis pas seule de ma famille a vivre encore ici j'ai une petite soeur qui est ma sous reine au sein du clan de la Magie Noire. Elle se nomme Cassiopée Céleste Gilbert et nous sommes très proche. Bon maintenant parlons de mon caractère je suis une personne qui est Simple , Énergie , Fidèle et qui a beaucoup confiance en elle, mais je suis aussi une personne Rancunière , Méchante , Collérique et Soupe au lait. Bref je suis une personne peut fréquentable , sauf pour les membres de mon clan. Je suis une suprême très exigeante et qui demande la fidélité de mes adeptes si je soupçonne une trahison de la par d'une de mes sorcière ou d'un de mes sorciers et bien je n'hésiterai pas a le bannir de mon clan. Je suis vraiment très strict sur ce point. Bon pour mes relations j'ai ma soeur et tout mon clan , mais aussi Miss Langdon qui est mon ancien maître , mais aussi la suprême des suprêmes qui vient tout juste de se réincarner dans un petit bébé. Et bien elle communique avec nous par la pensé et je lui doit fidélité et je ne peut pas découler de ce qu'elle me dit. Pour mes ennemies et bien c'est tout le clan des Magie Blanche, je les détestes depuis toujours. Elles sont beaucoup trop gentille. Comme pouvoir je suis Capable de contrôler le feu , mais aussi je suis capable de contrôler l'électricité et comme je suis suprême je suis aussi capable de parler par télépathie avec tous les membres de mon clans et aussi de pouvoir parler avec les morts. Voilà ce que je sais faire. Et vous voulez savoir qui me prête son jolie minois et bien c'est la belle Lana Maria Parrilla. Voilà vous savez tout de moi si vous avez des questions sur quoi que se soit sur moi et bien Miss Langdon reste a votre disposition.

Code ▲ RomieFeather


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtes-tdo.forumbasque.com
Connie Britton
Admin
avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 28/12/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Le Train Des Orphelins - Que l'horreur commence    Mar 13 Jan - 19:57



Cassiopée Céleste Gilbert



Bonjour a vous tous mon nom est Cassiopée Céleste Gilbert. Je suis née à Salem et bien oui je suis bien une vrai Witch of Salem. Je suis âgée de 36 ans. je suis née le 15 mai 1893. Je ne suis pas seule de ma famille a vivre encore ici j'ai une grande soeur qui est ma suprême au sein du clan de la Magie Noire. Elle se nomme Malefique Sarah Gilbert et nous sommes très proche. Bon maintenant parlons de mon caractère je suis une personne qui est Gourmande , Énergique , Ponctuelle et Simple, mais je suis aussi une personne Rancunière , Collérique , Soupe au lait et Renfermer. Bref je suis une personne peut fréquentable , sauf pour les membres de mon clan. Je suis une sous-suprême très exigeante et qui demande la fidélité de mes adeptes si je soupçonne une trahison de la par d'une de mes sorcière ou d'un de mes sorciers et bien je n'hésiterai pas a le bannir de mon clan. Je suis vraiment très strict sur ce point. Bon pour mes relations j'ai ma soeur et tout mon clan , mais aussi Miss Langdon qui est mon ancien maître , mais aussi la suprême des suprêmes qui vient tout juste de se réincarner dans un petit bébé. Et bien elle communique avec nous par la pensé et je lui doit fidélité et je ne peut pas découler de ce qu'elle me dit. Pour mes ennemies et bien c'est tout le clan des Magie Blanche, je les détestes depuis toujours. Elles sont beaucoup trop gentille. Comme pouvoir je suis Capable de détecter les mensonges , mais aussi je suis Capable de contrôler l'eau et comme je suis suprême je suis aussi Capable de manipuler les rêveset aussi de Persuader les gens simplement d'un regard. Voilà ce que je sais faire.Et vous voulez savoir qui me prête son jolie minois et bien c'est la belle Rebecca Mader. Voilà vous savez tout de moi si vous avez des questions sur quoi que se soit sur moi et bien Miss Langdon reste a votre disposition.


Code ▲ RomieFeather


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtes-tdo.forumbasque.com
Connie Britton
Admin
avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 28/12/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Le Train Des Orphelins - Que l'horreur commence    Mar 13 Jan - 19:58


Prénom P2 Nom.
(Copiright de la citation) ▽Citation

"Petite information"

Bonjour! Je m'appelle écrire ici mais mes amis me surnomment écrire ici. Je suis né(e) à ville de naissance le JJ/MM/AAAA et de ce fait j'ai donc âge du personnage. Côté coeur, je suis statut social, sachant que mon orientation sexuelle est orientation sexuelle. J'appartiens au groupe écrire ici. Je suis un personne trait de caractère, trait de caractère, trait de caractère, trait de caractère; mais aussi trait de caractère, trait de caractère, trait de caractère, trait de caractère.
"Et pour mon physique je suis "
Description du physique en 8 lignes

"Et si vous me parliez un peu de vos pouvoirs magique"
Description du physique en 8 lignes et point important pour les suprêmes vous avez le droit a 4 pouvoirs , pour les Sous suprême à 4 aussi , pour la cours des suprêmes et sous suprême 3 et pour les sorcières ordinaire 2 pouvoir seulement. Si vous ne respecter pas ces points vous allez devoir recommencer.

"Parlez moi un peu de vous"
Bonjour mon nom pseudo/prénom, je suis âgé de âge et oui j'ai cette âge la. Je fait du RPG depuis Nombre d'années et je serai parmi nous nbr de jours par semaine. Et bien je pense de votre forumCe que vous pensez du forum et j'allais oublier le code du réglement c'est Code et une dernière chose watson ? Dernière chose a dire

▲ Fiche modifier par ChantalCH
(c) AMIANTE


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtes-tdo.forumbasque.com
Connie Britton
Admin
avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 28/12/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Le Train Des Orphelins - Que l'horreur commence    Mar 13 Jan - 19:58



Histoire


En une 20taines de lignes vous allez pouvoir décrire l'histoire de votre personnage bien sur en oubliant pas de parler de la première fois qu'il a utilisé ses pouvoirs et comment c'est passé son apprentissage a Langdon School

C'était un grand vaisseau taillé dans l'or massif: Ses mâts touchaient l'azur, sur des mers inconnues; La cyprine d'amour, cheveux épars, chairs nues,
S'étalait à sa proue, au soleil excessif. Mais il vint une nuit frapper le grand écueil Dans l'océan trompeur où chantait la sirène, Et le naufrage horrible inclina sa carène Aux profondeurs du gouffre, immuable cercueil.
Ce fut un Vaisseau d'Or, dont les flancs diaphanes Révélaient des trésors que les marins profanes, Dégoût, haine et névrose, entre eux ont disputés.
Que reste-t-il de lui dans la tempête brève ? Qu'est devenu mon coeur, navire déserté? Hélas! Il a sombré dans l'abîme du rêve!
C'était un grand vaisseau taillé dans l'or massif: Ses mâts touchaient l'azur, sur des mers inconnues; La cyprine d'amour, cheveux épars, chairs nues,
S'étalait à sa proue, au soleil excessif. Mais il vint une nuit frapper le grand écueil Dans l'océan trompeur où chantait la sirène, Et le naufrage horrible inclina sa carène Aux profondeurs du gouffre, immuable cercueil.
Ce fut un Vaisseau d'Or, dont les flancs diaphanes Révélaient des trésors que les marins profanes, Dégoût, haine et névrose, entre eux ont disputés.
Que reste-t-il de lui dans la tempête brève ? Qu'est devenu mon coeur, navire déserté? Hélas! Il a sombré dans l'abîme du rêve!
C'était un grand vaisseau taillé dans l'or massif: Ses mâts touchaient l'azur, sur des mers inconnues; La cyprine d'amour, cheveux épars, chairs nues,
S'étalait à sa proue, au soleil excessif. Mais il vint une nuit frapper le grand écueil Dans l'océan trompeur où chantait la sirène, Et le naufrage horrible inclina sa carène Aux profondeurs du gouffre, immuable cercueil.
Ce fut un Vaisseau d'Or, dont les flancs diaphanes Révélaient des trésors que les marins profanes, Dégoût, haine et névrose, entre eux ont disputés.
Que reste-t-il de lui dans la tempête brève ? Qu'est devenu mon coeur, navire déserté? Hélas! Il a sombré dans l'abîme du rêve!
C'était un grand vaisseau taillé dans l'or massif: Ses mâts touchaient l'azur, sur des mers inconnues; La cyprine d'amour, cheveux épars, chairs nues,
S'étalait à sa proue, au soleil excessif. Mais il vint une nuit frapper le grand écueil Dans l'océan trompeur où chantait la sirène, Et le naufrage horrible inclina sa carène Aux profondeurs du gouffre, immuable cercueil.
Ce fut un Vaisseau d'Or, dont les flancs diaphanes Révélaient des trésors que les marins profanes, Dégoût, haine et névrose, entre eux ont disputés.
Que reste-t-il de lui dans la tempête brève ? Qu'est devenu mon coeur, navire déserté? Hélas! Il a sombré dans l'abîme du rêve!

Code ▲ RomieFeather  modifier par Chantalch


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtes-tdo.forumbasque.com
Connie Britton
Admin
avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 28/12/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Le Train Des Orphelins - Que l'horreur commence    Mar 13 Jan - 19:58


Malefique Sarah Gilbert
(Copiright de la citation) ▽Citation

"Petite information"

Bonjour! Je m'appelle Malefique Sarah Gilbert mais mes amis me surnomment Malefique. Je suis né(e) à ville de naissance le 15/07/1892 et de ce fait j'ai donc 37 ans. Côté coeur, je suisveuve, sachant que mon orientation sexuelle est Hétérosexuelle. J'appartiens au groupe Magie Noir. Je suis un personne Simple , Énergie , Fidèle et qui a beaucoup confiance en elle, Rancunière , Méchante , Collérique et Soupe au lait.

"Et pour mon physique je suis "

Malefique est une femme qui aime beaucoup ce regarder dans la glace. Elle est toujours parfaitement habiller , coiffer et maquiller. Elle aime bien porter des tailleurs au couleur foncer. Elle aime bien le noir , le rouge et le gris. Elle a les cheveux mi-long noir et a deux grand yeux brun foncer. Elle est toujours parfaitement maquiller et parfaitement coiffé. Elle porte toujours du fond de tien, elle souligne ses yeux avec un trait de crayon noir et du mascara. Pour ces lèvres et bien c'est généralement du rouge a lèvre rouge qu'elle porte. Elle porte toujours des bijoux qui marche parfaitement avec sa tenue. Elle porte toujours sois des bottes , soit des escarpins noir a talon haut dépendant la saison et de la météo. En tant que Mairesse de la ville elle doit être parfaite en tout temps c'est ce qu'elle est.

"Et si vous me parliez un peu de vos pouvoirs magique"
Comment vous parler de mes pouvoirs ceux innés et ceux que j'ai des lacunes. Eh bien je vais commencer par vous dire que je suis pyrokinésiste donc je peux contrôler complètement le feu. En créer de nouveau peu importe l'endroit je me trouve. J'ai commencé à pouvoir jouer avec le feu à l'âge de 16 lunes, mais ce fut pour moi assez long avant que je le maîtrise parfaitement ce qui est arrivé à l'âge de 18 ans. J'ai fait brûler beaucoup de choses avant de pouvoir le contrôler. Surtout quand j'étais en colère ou fatiguer. Un soir alors que j'avais tout juste 25 lunes je marchais dans le cimetière alors qu'une éclaire est tomber du ciel près de mois pour me protéger j'ai eu le réflexe de mettre ma main devant mes yeux ce qui a fait dévier l'éclaire et je me suis rendu compte que je pouvais conduire l'électricité en faisant plus ample recherche dans mon grimoire familial j'ai découvert que mon arrière-grand-mère était Électrokinésie et comme mon premier pouvoir concernait le feu qui est toujours associé à un pouvoir électrique alors voila le mien. J'ai réussi alors a le maîtriser alors que j'avais 29 lunes. A l'âge de 30 ans elle fut nommé sous-suprème pour remplacer la veille sorcière qui commençait a se faire vieille. Et c'est la qu'elle reçut le premier don qui fut le plus facile a contrôler celui de pouvoir parler par télépathie. Au début ce fut un peu dure de ne pas recevoir les penser de tout le monde. Mais elle a fini par se trouver une façon de faire pour avoir que les pensées importante.Deux ans plus tard elle était nommé Suprême. Et oui la suprême étant morte c'était la sous-suprême qui prenait sa place et qui nommait sa sous-suprême. Alors elle nomma Cassiopée pour sa sous-suprême. Un mois après son arriver a la tête du clan , elle découvrit qu'elle était capable de parler avec les morts. Elle était médium enfaite depuis la naissance , mais elle ne l'avait pas réalisé.

"Parlez moi un peu de vous"
Bonjour mon nom Chantalch, je suis âgé de 22 ans et oui j'ai cette âge la. Je fait du RPG depuis 2008 et je serai parmi nous 7/7 par semaine. Et bien je pense de votre forumJ'adore puisque c'est le mien et j'allais oublier le code du règlement c'est Si tu pense que je vais aller te le dire tu te trompe cherche comme les autres et une dernière chose Watson ? Jespère que vous allez apprécier le forum , avec tout le travail que j'ai mit pour le monter

▲ Fiche modifier par ChantalCH
(c) AMIANTE


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtes-tdo.forumbasque.com
Connie Britton
Admin
avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 28/12/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Le Train Des Orphelins - Que l'horreur commence    Mar 13 Jan - 19:59



Histoire


Notre belle brune qui porte aujourd'hui les noms de son ancêtre Sarah, si elle porte le nom de Malefique Sarah Gilbert c'est que ses parents voyaient, a la naissance de leur fille, qu'elle aurait un grand destin et qu'elle apporterait beaucoup à la famille. Donc, elle a vu le jour le 17 juillet 1892, dans la belle ville de Salem.

Notre belle Américaine est née exactement 1 ans avant sa petite sœur. Ses parents ne semblaient vouloir avoir leur enfant de façon rapproché.

Selon le grimoire familial Gilbert le fait d'avoir des enfants avec un grand écart d'âge permettait d'avoir des sorciers et des sorcières encore plus fort, car le plus jeune voyait comme sa sœur ou son frère aînés arrivait à maîtriser ses dons. Chose qui n’est pas toujours facile. Alors que sa cousine venait de fêter ses 16 lunes, elle découvrit son premier don. Mais lorsqu'elle essaya de s'en servir et bien son sort ne fut pas du tout comme elle l'avait prévue et Malefique qui n'était pas très loin de sa cousine reçu le sort de plein fouet, mais cela ne lui donna pas du tout de séquelles mises a par cette cicatrice sur le bort de la lèvre. Elle en a honte de cette cicatrice maintenant, mais elle doit faire avec. Cela fait un peu Harry Potter vous me direz, c'est vrai, mais non elle n'a pas été touché par un sort maléfique qui la transformait en partie d'âme de son ennemie.

Deux semaines après sa 1e lune sont nées sa petite sœur elle n’avait pas encore mon premier don, mais elle allait montrer à sa petite sœur comment contrôler son premier don. C’est durant sa 16 année que son premier don se manifesta. Vous devez savoir qu’elle en a bavé jusqu'à ce qu’elle le maîtrise enfin. Comment vous raconter simplement son histoire et bien je vais commencer par le début. Un soir alors qu’elle marchait tranquillement dans les bois, un animal ou quelqu’un qui marcha sur une branche la fit sursauté et en se retournant pour voir d’où venait se bruit elle a senti que quelque chose d’étrange allait sortir d’elle. Elle a regardé ses mains et ses là qu’elle a remarqué quelque chose d’étrange. Il y avait des étincelles qui sortaient de ses mains. Elle sait retrouver avec quelques brûlures à la main. Durant les années qui suivirent jusqu’à l’âge de 18 lunes lorsqu’elle était en colère comme tout les gens du clan de la magie noire, elle a un tempérament assez bouillant et incontrôlable, tout comme le feu, car tout le monde le sait le feu est un élément qui est des plus difficiles à contrôler. Elle a donc réussit sa première vraie boule de feu et à réussir à la projeter où elle voulait a ses 18 lunes, c’était un soir de pleine lune et elle était en forêt après avoir été sur la tombe de ses ancêtres pour y déposer une offrande elle essayait d’allumer un feu avec son don. Après trois essayé elle a réussi à envoyer la boule de feu sur le tas de branche qu’elle avait placée pour l’occasion.

Pour Maléfique qui venait tout juste de fêter ses 22 lunes ce fut vraiment une dure période pour elle. Elle s'est promise qu’un jour elle vengerait l’honneur de son conjoint qui avait été tué par un chasseur de sorcière et elle se jura aussi qu’elle ne retrouvera pas l’amour avant de l’avoir vengé voilà pourquoi même si elle est une très belle femme, elle est une célibataire endurcie. Elle découvrit aussi trois mois après la mort de sont conjoints Andrew qu’elle était enceinte de quatre mois. Elle donna naissance à un petit garçon qu’elle décida d’appeler Liam Andrew parce qu’elle voulait qu’il garde un souvenir de son père. Deux jours après sa naissance le médecin de la ville  se rendirent compte que le petit Liam était malade. Le petit bout de choux de six livres et 4 onces aurait besoin de sa mère jusqu'à la fin de sa vie.


Trois ans plus tard lors de mes 25 lunes alors qu’elle était en train de marcher dans le cimetière encore une nuit de pleine lune. Elle était seule et à un moment donner une éclaire déchira le ciel et tomba très près d’elle. Malefique eux le réflexe de mettre ses mains devant elle pour protéger son visage, mais elle fut très surprise du résultat. Elle fit dévier l’éclaire jusqu’au paratonnerre qui avait été installé sur le point le plus haut du cimetière. Lors de cette première fois elle fut encore brûlée au niveau des mains et des avants bras. Elle dut aller à l’hôpital pour recevoir des soins.

Elle fut d’ailleurs longuement questionnée par le médecin, elle leur dit que c’était un accident ne travaille qu’elle était en train de réparer quelque chose et qu’il y avait eu un cours circuit plus loin sur le circuit électrique du bâtiment et qu’elle avait été touché par l’arc électrique.

Cela fut la dernière fois qu’elle alla à l’hôpital pour soigner une blessure qu’elle se présentera à l’urgence pour blessure due à l’un de ces dons. C’était vraiment difficile à trouver une explication plausible pour le médecin humain. Les années passèrent et elle réussit à l’âge de 29 ans à contrôler son pouvoir. Mais encore aujourd’hui elle a quelque pu de la difficulté à vraiment contrôler sa foudre quand elle est en colère.

A l'âge de 30 ans elle fut nommé sous-suprème pour remplacer la veille sorcière qui commençait a se faire vieille. Et c'est la qu'elle reçut le premier don qui fut le plus facile a contrôler celui de pouvoir parler par télépathie. Au début ce fut un peu dure de ne pas recevoir les penser de tout le monde. Mais elle a fini par se trouver une façon de faire pour avoir que les pensées importante.

Deux ans plus tard elle était nommé Suprême. Et oui la suprême étant morte c'était la sous-suprême qui prenait sa place et qui nommait sa sous-suprême. Alors elle nomma Cassiopée pour sa sous-suprême. Un mois après son arriver a la tête du clan , elle découvrit qu'elle était capable de parler avec les morts. Elle était médium enfaite depuis la naissance , mais elle ne l'avait pas réalisé.

Code ▲ RomieFeather modifier par Chantalch


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtes-tdo.forumbasque.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Train Des Orphelins - Que l'horreur commence    

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Train Des Orphelins - Que l'horreur commence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les indispensables de l'été 2013
» Train
» Ghost Train
» Le monstre du train
» Road train

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Le train des orphelins  :: Catégorie Test :: Forum test-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: